19 février 2014

Μοῖραι

Il est de ces trames où le destin se noie dans des circonvolutions infinies. On se jette à la mer sous d’infimes convictions liant ainsi avec certaines de ces naïades un pacte on ne peut plus flou générant les tempêtes & la tectonique des sentiments. L’océan est vaste pour qui sait l’arpenter mais les transatlantiques l’ont aussi déserté, laissant bringuebalantes les faunes autochtones & les gluants espoirs s’enraciner au fond.  Il est de ces destins que l’on aime malgré tout même s’ils paraissent aux improbables... [Lire la suite]
Posté par Licence Poetique à 11:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]