Je suis l'ombre poétique, l’ombre mécanique, l'ombre monolithique. J’erre dans ces strates aquatiques. Qui pourra me sauver de cette noyade impromptue ? Personne, je le sais bien. Par contre, les loups résonnent au coeur de mon sein. Ma petite musique m’accompagne & me dit faussement que tout va bien. Tout va bien pour les chacals & les chercheurs d’or. Personnellement, je préfère fumer encore. Regarder ces volutes qui parent en fumée. Ces clopes que l’ont éteint jamais. Ces tortues qui nagent malgré le flot errant. Ces reptiles de tendresse au creux des sentiments. Ces avenues limpides au seuil d’un horizon. Ces prétextes absurdes & aboslus. Au fond, c’est la vie que l’on se créée. 

Florence

créée 

turtle