Je t'aime dans les limbes, je t'aime dans la mort. Je t'aime dans ce spacieux qui nous hante & qui nous aspire. J'ai des regards vicieux pour ces espaces spacieux, eux, qui sont le bégaiement d'un autre monde, d'un autre ailleurs. Je suis la Vierge suppliciée aux confins de tes envies, des secrets massacrés, des enfants humiliés. je n'ai plus aucun mot tendre pour la jeunesse qui s'enfuit, je ne suis qu'une pauvre licence poétique qui s'ennuie. Je suis la terre mère, un uterus laissé là au hasard, des enfants sacrifiés en proie aux regards. Je suis vous, je suis toi, je suis moi, au défi du hasard. j'écris comme je vid aux détour des couloirs. L'âme n'est jamais salvatrice au contraire de ce que l'on croit. La licence poétique n'est qu'un apostolat. Rien ne sert de parler des lignes d'horizon & de la marée qui nous entraîne si loin. De toutes façons, au fond, nous serons pendus comme Villon. Etre poète maudit, c'est une religion.

Florence

IMG_3283