J’arbore les sommets oniriques
Avec des vers boiteux
& un vieux goût de rock’n’roll
Les spot-lights éclairent ma vie
Comme l’amour que l’on me dispense peut-être à tort
Je suis une évadée de ces terrains cosmiques
Une étoile importune dans le ciel nébuleux
Aujourd’hui, point de vers, point de rimes
Juste une chanson qui défile dans ma tête
Juke Box désarticulé et démembré
Dans le chaos des aèdes qui tournent dans cette civilisation dégénérée
On twitte, on blogue, on ne raconte plus d’histoires
Rendez-moi, s’il vous plaît mon âme d’enfant.
Florence

cat